Archives of Pontifical Gregorian University
Blog

Ultimi post

Bisogna dare atto a P. Vanni di coraggio nel mettere al centro delle sue ricerche un testo così difficile come l’Apocalisse e un po’ marginale nel complesso dei libri del Nuovo testamento.

Continue Reading

Io me ne rallegro con santa Chiesa, con sua Beatitudine, et col Sacro Collegio dell’Illustrissimi Signori Cardinali. Ma con lei, mirando a le sue sante occupationi, cosi dalli studii, come de la devotione, me ne condoglio…

Continue Reading

Difficile riassumere in poche schede di una mostra virtuale una vita e un’attività scientifica come quella di Angelo Secchi, pioniere delle moderne ricerche in astrofisica e meteorologia.

Continue Reading
Vai al Blog

I nostri concetti chiave

Curiositas

200px-Jean_de_La_Bruyère
Jean de La Bruyère

La curiosité n’est pas un goût pour ce qui est bon o ce qui est beau, mais pour ce qui est rare, unique, pour ce qu’on a et ce que les autres n’ont point. Ce n’est pas un attachement à ce qui est parfait, mais à ce qui est couru, à ce qui est à la mode. Ce n’est pas un amusement, mais une passion, et souvent si violente, qu’elle ne cède à l’amour et à l’ambition que par la petitesse de son objet. Ce n’est pas une passion qu’on a généralement pour les choses rares et qui ont cours, mais qu’on a seulement pour une certaine chose, qui est rare, et pourtant à la mode.  (Jean de La Bruyère; La Mode, Les Caractères ou les Mœurs de ce siècle (1688).

  • E’ quella speranza o aspettazione di una conoscenza futura di qualcosa di nuovo e di strano che potrebbe capitare, è quella passione che comunemente chiamiamo meraviglia; e la stessa, considerata come appetito, è chiamata curiosità, che è appetito di conoscenza […] Poiché la curiosità è diletto, anche ogni novità lo è, ma lo è specialmente quella novità dalla quale un uomo può trarre un’opinione vera o falsa circa il miglioramento della propria condizione. Infatti, in tal caso si è presi da quella speranza che tutti i giocatori provano quando le carte vengono mescolate. (Hobbes, Elements)

Attenzione

manicula
Manicula (s. XIV)

L’attention est par excellence la modalité de la conscience: «être conscient» c’est être attentif. L’attention est ce qui constitue les objets de la conscience, même si toute conscience n’est pas attentive, toute attention étant évidemment consciente. Il y a des techniques de captation de l’attention dont le but est de former l’attention, d’autres dont le but est de la détruire1. L’attention fait aujourd’hui l’objet d’une exploitation industrielle; en effet, la «matière première» valorisée – et la ressource rare – est devenue la capacité d’attention des consommateurs2. Toujours plus, et par tous les moyens, l’industrie publicitaire tente de capter notre attention, et personne n’échappe à cette saturation cognitive et affective. Il est désormais prouvé que l’usage massif des médias de masse dès le plus jeune âge conduit à un « attention deficit disorder »3. Le cerveau nourri au zapping perd l’attention un peu comme celui qui mange devant la télévision perd le goût de ce qu’il mange et parfois perd l’appétit, parfois devient boulimique.

Collaborazione

Meesterwerken, Matisse
Henri Matisse, Dans (II)

«Le peuple» n’est ni «les pauvres» (ou la plèbe, ou les gueux), ni l’unité de la Nation qui est toujours multiple. Ce peuple qu’est le démos n’est pas un individu, mais un processus: c’est un régime fondé par l’accès critique de tous aux principes constitutifs de la transindividuation qui relie le psychique au collectif, cet accès critique étant lui-même rendu possible par un type spécifique de rétention tertiaire que le citoyen doit adopter à travers une éducation politique qui commence avec le skholeion grec. La skholè n’est possible que comme adoption des hypomnémata qui la rendent possible. S’il est vrai que de nos jours, de nouvelles sortes d’hypomnémata sont apparues, analogiques et numériques, la reconstitution d’un skholeion suppose une nouvelle conception de l’éducation et de ses organes, matériaux et pratiques – capables de former un agent politique, le citoyen, qui soit aussi un agent économique déprolétarisé, c’est à dire responsable et soigneux: celui que nous appelons le contributeur.

[Ars Industrialis]

Gregorian Archives Texts Editing (GATE)

Gregorian Archives Texts Editing (GATE) is a collaborative project developed by the Historical Archives of the Pontifical Gregorian University.

GATE